La psychanalyse et la psychologie individuelle adlérienne

Alfred adler 1

"Le sentiment d'infériorité gouverne la vie mentale; on peut clairement le reconnaître dans le sens de l'imperfection et de l'incomplétude, et dans la lutte ininterrompue à la fois des individus et de l'humanité"

Dr Alfred Adler

(1870-1937)

https://www.sfpa-adler.fr/a-adler

Psychiatre, neurologue, psychanalyste, fondateur de la psychologie individuelle et précurseur de la médecine sociale. A. Adler accorde un rôle social important du médecin qu'il considère comme "éducateur"

 


 

" La psychologie individuelle d'Adler s’ouvre sur la psychothérapie analytique, la psychosociologie, la psychopédagogie et l’anthropologie sociale."

Alfred Adler est l'une des trois grandes figures de la psychologie des profondeurs

avec Sigmund Freud et Carl Gustav Jung


 

Alfred Adler

est né à Rudolfsheim​ , arrondissement de Vienne, en Autriche le 07 février 1870. Enfant, il était souvent malade. Il souffrait de rachitisme et a frôlé la mort suite à une pneumonie.

Après ses études de médecine, il devient, en 1902, l'un des premiers fervents, et non un "disciple" comme on le dit souvent, de Sigmund Freud.

Il a été l'un des quatre premiers membres de la Société psychanalytique de Vienne* et en a été le premier Président élu (durant 3 années). Puis, il s'éloigne du "Maître" en 1911 (cf ma rubrique sur les "disciples de Freud" - archives 2013 n°6).

Adler déplace le principe explicatif des comportements de la libido des pulsions sexuelles à la "compensation" des sentiments d'infériorité. Au Congrès de Nuremberg, en 1911, Adler soutient la critique de la thèse sexuelle de S. Freud.

D'abord appelée "Société de psychanalyse libre", l'école d'Alfred Adler devient en 1913 la "Société pour la psychologie individuelle"

Second de six enfants que comprenait la famille Adler, Alfred Adler souffrait de rachétisme et de divers problèmes de santé. Il a même faillit être emporté par une pneumonie à l'âge de 4 ans.

Dans son étude publiée en 1907 sur les déficiences organiques, Adler a exposé son point de vue particulier et ses idées nouvelles et fonda donc l'Ecole de psychologie individuelle.

Il indiquait le lien entre la déficience organique, sa compensation et sa surcompensation somatiques et psychiques.

Pour Adler, "chaque patient est unique et ne ressemble à aucun autre". C'est ainsi qu'il faut traiter l'individu comme une totalité sur le plan corporel et psychique.

Adler exposa les traits principaux de sa doctrine dans son ouvrage "Le tempérament nerveux" (publié en 1912). Il réunit ainsi la psychologie normale et la psychopathologie à l'intérieur d'un concept unique.

Adler voulait créer une psychologie proche de la vie réelle. Il développa la psychologie individuelle entre les deux guerres. Une psychologie basée sur la nature indivisible de la personnalité humaine dans son rapport avec la société.

Pour lui le corps et la psyché ont tendance à compenser les déficiences organiques. La découverte d'Adler formera la base de la psychosomatique d'aujourd'hui.

Adler soutient que le psychisme génère le plus souvent inconsciemment les fictions et artifices servant à la protection et à la stimulation nécessaires au développement de l'individu.

Dans "Connaissance de l'homme" (1927), Adler nous apprend que notre vie psychique est orientée vers l'avenir, tendue vers des buts d'adaptation.

 

Pour Adler, il y a trois buts dans la vie:

Le travail

L'amour

La communauté (fratrie, école, profession...)

 

L'environnement social et éducatif des enfants est déterminant pour leur vie future. Adler oeuvra beaucoup pour la pédagogie. De même que les thérapie familiales sont fortement inspirées de la pensée d'Adler.

Adler souscrit sans réserves aux thèses de Freud pour expliquer la tendance de certains névropathes à compenser leur "sentiment d'infériorité". C'est-à-dire une perception de Soi exprimée comme inférieure dans certaines situations (infériorité actuelle ou imaginée)

Le complexe de supériorité est un mécanisme de défense psychologique dans lequel les sentiments de supériorité d'un individu comblent ses sentiments d'infériorité.

 

Pour Adler, il y a trois voies d'accès à la vie psychique:

La position de l'enfant par rapport à la fratrie (ou l'enfant unique)

Les souvenirs d'enfance

Les rêves

 

En 1927, Adler devient titulaire d'une chaire en psychologie médicale à la "Colombia University" de New York.

Le Dr Alferd Adler poursuivit ses recherches et son activité de clinicien post-freudiennes jusqu'à sa mort, le 28 mai 1937, suite à un infarctus lors d'une conférence à l’université d’Aberdeen en Ecosse.

Fondateur d'une psychologie sociale et humaine, Adler a dénoncé les misérables conditions de vie de son époque qui entraînaient souvent des maladies liées à des travaux pénibles.

La théorie adlérienne repose sur une psychologie de l’individu qui intégre des aspects sociaux et biologiques au détriment de la primauté de l’inconscient et de la sexualité. La psychologie individuelle était essentiellement centrée sur une conception du Moi et son corollaire l’adaptation à une réalité sociale.

Il s'est penché sur les problèmes tels que l'importance du milieu, les relations interpersonnelles, le sens et l'intérêt social, la dynamique de groupe pour mieux saisir l'unicité de l'individu.

"Adler considère le développement psychique comme la formation d'un plan de vie inconscient, voire un style de vie, dès la prime enfance.

La psychologie d’Adler, dans l’analyse du comportement de l’être humain sous ses aspects normaux et pathologiques, a mis en lumière les principes fondamentaux de l’unité de la personne :

le style de vie, la finalité qui régit la conduite de l’individu et le sens de la communauté (Gemeinschaftsgefühl)."

 


 

Schéma synoptique de la Formation de la personnalité

résumé par Lionel Nadaud

Docteur en psychologie. Secrétaire général de la Société française de psychologie adlérienne (en 1994)

 


 

Adler a écrit plusieurs ouvrages dont les traductions françaises

 

 "le tempérament nerveux", chez Payot, 1926

 "Connaissance de l'homme", Payot, 1949

 "Théorie et pratique de la psychologie individuelle comparée", Payot, 1961

 "La psychologie de l'enfant difficile", Payot, 1952

 "le sens de la vie", Payot, 1950

 

alfred-adler.jpg

 

"Le sentiment d'infériorité gouverne la vie mentale; on peut clairement le reconnaître dans le sens de l'imperfection et de l'incomplétude, et dans la lutte ininterrompue à la fois des individus et de l'humanité"

Alfred Adler

Il affirme dans "Connaissance de l'homme":

"le caractère d'un individu n'est jamais pour nous le motif d'un jugement moral, c'est une connaissance sociale, constatant comment cet individu agit sur le milieu qui l'entoure et quelle est sa solidarité avec ce milieu."
 

 Dans sa classification des structures psychiques et des constitutions, Emmanuel Mounier (philosophe français, 1905-1950) introduit le type adlérien dans son "Traité du Caractère" (1946):

"Adler, sous le nom de 'tempérament nerveux', a défini de son côté une exaltation de la personnalité greffée sur la conscience d'une infériorité contre laquelle le sujet mobilise toutes ses forces physiques et nerveuses, désorbitant ainsi tout son équilibre psychique. Ce syndrome ne correspond pas à une psychose particulière mais pousse sur le plan pathologique comme sur le plan psychologique des ramifications multiples"

En France, le mouvement Adlérien prend corps en 1926, le Dr Schaffer créa en 1946, le Centre de Psychologie Adlérienne qui devint en 1970, Société Française de Psychologie Adlérienne et en 2006, Société Française de Psychanalyse Adlérienne.

 

"La psychologie des profondeurs d'Alfred Adler est une psychologie humaine. 

Que ce soit dans les domaines de la psychanalyse, de la clinique, du social, de la pédagogie, de la graphologie (écriture et "inconscient de compensation" par exemple) etc.,

les théories adlériennes représentent une psychologie en phase avec notre époque et d'une extrême modernité"

 

*Société psychanalytique de Vienne:

La Société psychologique du Mercredi est le premier Cercle de l'histoire du mouvement psychanalytique créé en 1902 par Freud, Adler, Stekel, Reitler et Kahanel. Elle a été suivie en 1908 par la Société psychanalytique de Vienne (et ce jusqu'en 1938, départ de Freud pour Londres)


 

"La psychanalyse a également donné naissance aux psychothérapies analytiques. Elles reprennent les mêmes présupposés théoriques, mais se déroulent généralement en face à face, sous forme de séances hebdomadaires.
A la suite de Freud, la psychanalyse s’est enrichie de nombreuses théories et de nombreux courants : Adler, Ferenczi, Reich, M. Klein, Winnicott, Lacan, etc."

http://www.ff2p.fr

 


 

Université Jeanne Luquet de la Société française de psychanalyse adlérienne 

"BARBEZIEUX SAINT-HILAIRE"

http://www.charentelibre.fr

"En quoi se distingue l'école d'Adler par rapport à l'école freudienne ?"

Réponse de Mme Anne-Marie Mormin, psychologue, psychanalyste adlérienne

"Freud et Adler ont travaillé ensemble avant de constater leurs divergences.

Adler était un médecin qui s'est occupé de médecine sociale. Il estime que l'homme est pris dans la société dont il ne peut faire l'abstraction et qu'il se situe dans une dynamique de relations interpersonnelles.

La sexualité n'est pas centrale. Ce qui prime, c'est la façon dont l'homme s'inscrit dans l'humanité."

Anne-Marie Mormin, Présidente de la SFPA

 


 

DÉCOUVERTES OU REDÉCOUVERTES ? 

TCC et théories adlériennes...

"Entre autres concepts, cette insistance à aider les patients à modifier leurs croyances et leur façon de penser, afin de changer de comportement et de surmonter des difficultés, vaudra à Adler d’être cité comme le « précurseur des thérapeutes cognitifs ».

Parmi les traitements modernes, les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) sont les plus courantes. On peut constater des similitudes entre la théorie adlérienne et les approches modernes des TCC, notamment dans des concepts tels que les « schémas sous-jacents du patient » (le « style de vie » d’Adler) et l’accent sur l’instauration d’une relation thérapeutique en coopération et collaboration permettant d’encourager le changement. Les fondateurs de certains modèles de TCC, comme Aaron Beck et Albert Ellis, reconnurent l’influence d’Adler..."

http://www.fondation-vision.ch/node/2270

 


 

International Adlerian Associations

Adlerian Organizations

United States

Canada

Europe

  • ICASSI (Please note that ICASSI's website has changed from icassi.org to icassi.net) A summer school on the psychology and teachings of Alfred Adler & Rudolf Dreikurs. Complete details of the event, including presentations, registration forms, etc. is available at the NEW ICASSI website: www.icassi.net.

Austria

France

Germany

Ireland

Israel

Italy

Japan

Luxembourg

Netherlands

Switzerland

Slovakia

UK

Uruguay

 

Cf le site: http://alfredadler.edu


 

Le sens de la vie lPsycho alfred adler l8Psycho ind comparee lTemperament nerveux lEnfant difficile l20Connaissance homme l

 


 

Sur Alfred ADLER



Madeleine GANZ : - "La psychologie d'Alfred ADLER et le développement de l'enfant" - Delachaux et Niestlé - 1935 - (épuisé). 


Clifford ALLEN : - "Les découvertes modernes de la psychiatrie" - Introduction du Dr H. SCHAFFER - Payot -Paris - 1951 - (épuisé). 


Oscar SPIEL : - "La doctrine d'Alfred ADLER dans ses applications à l'éducation scolaire" - Payot - Paris - 1954 - (épuisé). 


FARAU et H. SCHAFFER : - "La psychologie des profondeurs des origines à nos jours " Payot - Paris - 1960 -(épuisé).

 
H. ORGLER : - "Alfred ADLER et son oeuvre" - Stock - 1968 - Introduction du Pr J. LHERMITTE - Traduction M. DREYFUS - (épuisé).- "Ce qu'ADLER a vraiment dit" - Marabout Université - 1974 - (épuisé). 


Rudolf DREIKURS : - "Le défi de l'enfant" - Collection Réponses - Laffont - 1972.- "La psychologie adlérienne" - Bloud & Gay - Paris - 1971. 


Manès SPERBER : - "Alfred ADLER et la psychologie individuelle" - Collection idées - Gallimard -1972. 


Lewis WAY : - "Comprendre Alfred ADLER" - Collection Pensées - Privat - Toulouse - Traduction O. CHABAS - 1972 - (épuisé). 


H. SCHAFFER : - "Les dix grands de l'inconscient" - CEPL - Alfred Adler - 1973 "Dictionnaire de l'inconscient" - CEPL -"Vie et oeuvre d'ADLER" et partie adlérienne - 1976.'"La psychologie d'ADLER" Collection Médecine et Psychothérapie - Masson - 1976 


André VIREL : - "Vocabulaire des psychothérapies" - Fayard - 1977. 


Société Française de Psychanalyse Adlérienne : - "Herbert SCHAFFER, disciple et continuateur d'Alfred ADLER" - Société Française de Psychanalyse Adlérienne - 1981.

 
Donald CLARK et Asya KADIS : - "Vers une pédagogie de l'homme : l'école communauté humaine" Traduit de l'américain par Madeleine DREYFUS - Magnard - 1987. 


Bernard PAULMIER : - "Oskar SPIEL (1892-1961). Son apport psychopédagogique lors de la réforme scolaire de la "Vienne rouge". (1918-1934) - Thèse de doctorat - Paris V - 1991. 


Georges MORMIN et Régis VIGUIER : - "ADLER et l'adlérisme" - PUF - Collection "Que-sais-je" - Décembre 1990 - N°2558.- "La théorie analytique adlérienne" - Masson - 1993 


Martine DE BONY : - "La psychologie sociopersonnelle d'Alfred ADLER" - Société Paquereau éditeur - Angers -1993. (Anthologie). 


Lionel NADAUD : - "Actualité de la pensée d'Alfred ADLER" - Thèse de doctorat - Paris V -Juin 1990.'- " Alfred Adler : Des sources au rejaillissement de la Psychologie Individuelle " 'Editions Erès - Toulouse - 1994. 


VIGUIER Régis: Introduction à la lecture d'Alfred Adler, L'oeuvre et la psyché. Paris, L'Harmattan, 2000.

 
Denise CHAILLET: "Les rêves, ADLER aujourd'hui ou Le lion couronné de Venise" Editions des écrivains, 147/149, rue Saint Honoré, 75001 - Paris -2003 

 

Sources:

"Adler et son oeuvre" - Herta Orgler, Introduction du Pr Jean Lhermitte (1968) 

A voir également le site de la SFPA, SFPA-SO

 


 

La psychanalyse adlérienne se déroule en face-à-face et d'une façon interactive

 


 

La psychanalyse

se situe à mi-chemin entre "apports philosophiques et sciences neuro-médicales" . Mais c'est avant tout une méthode de traitement psychologique de troubles névrotiques et psychotiques. 

Son principe consiste en la levée des refoulements par le biais des associations libres.

L'oeuvre-vie de Sigmund Freud repose sur la compréhension des mécanismes spécifiques de l'inconscient et d'exploration du psychisme humain.

La psychanalyse nous permet aussi de mieux comprendre une époque et son environnement juridico-social, artistique et culturel.

Elle n'est pas une "science psychologique des profondeurs" figée et limitée aux seuls symptômes névrotiques des 19ème et début 20ème siècle.  Elle a participé, et participe toujours, au progrès de la clinique et des disciplines médicales.   

La psychanalyse a été, est, et sera toujours légitime, pertinente et nécessaire.

La psychanalyse demeure une technique de psychothérapie originale, complexe, et une science humaine actuelle.

"Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons"

 

Freud sigmund

Sigismund Schlomo Freud, médecin neuropathologue autrichien​​ (1856-1939)

 


 

35923185 1912893382335983 2742785163405557760 n

https://www.facebook.com/MonsieurMindfulness

 


 

http://www.eric-marie-psycho-social.com